La folie commence en voiture. Vous comprendrez bientôt. Les chroniques d'un femme à la vie dure et aux goûts étranges. Peut-être pourrions-nous dire que c'est une sorte de psychopathe ? A vous de vous forger votre propre opinion là dessus. Je ne vous mets que le début pour le moment; Sur ce bonne lecture. :)

 

En voiture- première partie.

 

  Tony ne ralentit pas. Il s'énerve, donne des coups de poings sur le volant et lâche des cris à travers le brouhaha du moteur de la chevrolet. Je ne cris plus; Ca ne sert à rien puisqu'il ne m'écoute pas. Il m'a dit juste avant de rouler comme un dingue qu'il voulait que l'on meurt. Il veut se tuer. Il veut me tuer aussi. Lui parcequ'il a mal et moi parceque je dois être punie. C'est ce qu'il m'a dit. Il n'y a aucunes voitures à l'horizon et que des champs de blé et de colza. Aucun mur ou poteau ou encore aucun fossé. Il n'a quasiment aucun moyen de nous tuer. Alors, de plus en plus fou il accélère jusqu'à 180 cette fois. Le bruit du moteur, les cris de Tony et les battements de mon coeur qui résonnent dans mes tempes me sont infernales. Je n'ose pas bouger, ni même me boucher les oreilles ou m'accrocher à quelque chose. La ceinture est bien évidemment cassée, Tony a prit soin de la découper au ciseau. Il ouvre les fenêtres à présent et met play sur l'auto-radio. Un air de Mozart nous accompagne dans cette mascarade. C'est angoissant. La musique est si forte que mes oreilles me brûlent et que mon corps tout entier vibre au son de la musique. Le vent me fouette viollemment le visage et mes yeux voient flous, puis tout blanc, puis plus rien.